Nos résultats de recherche ne présentent pas toujours les mots-clés tapés : les méthodes de référencement naturel ont évolué avec les algorithmes et l’apprentissage automatique pour proposer à l’internaute des réponses toujours plus pertinentes et personnalisées au regard de son contexte et de son comportement de navigation…

Utiliser l’analyse sémantique pour améliorer votre référencement naturel

Les moteurs ne référencent pas seulement des mots-clés ; ils considèrent l’intention et le sens des requêtes : c’est le référencement sémantique.

L’optimisation sémantique d’un site est un point-clé du SEO qui permet d’élargir le cadre de l’analyse lexicale pour préciser l’intention de recherche et traiter des sujets plutôt que des mots-clés.

 

Qu’est-ce-que la sémantique en SEO ?

Le SEO sémantique est l’optimisation du contenu d’un site web permettant son positionnement dans les résultats de recherche, suivant un contexte et une intention de recherche, reposant non pas sur des mots-clés pris séparément mais sur des associations et des relations entre les mots, sur le sens des pages et des sujets traités.

C’est ainsi que sur la même requête, deux internautes pourront obtenir des résultats différents, notamment en fonction de leur historique de navigation. L’algorithme de Google pourra estimer, grâce à l’intelligence artificielle et à son système d’apprentissage automatique, quelles sont ses attentes et ses intentions.

Le Knowledge Graph, construit selon différentes sources telles que Google Actualités ou Google My business, offre aussi à Google une grande base de connaissances concernant les organisations et les individus, lui permettant de faire des liens entre les informations et de former des entités nommées.

Aussi les mots-clés saisis dans la barre de recherche ne vont pas forcément ressortir dans les résultats : Google va analyser le sens d’une association de termes dans un contexte individuel donné, pour proposer les résultats les plus pertinents.

Les moteurs de recherche comprennent toujours mieux l’intention de recherche et le contexte utilisateur en s’appuyant sur son emplacement, ses précédentes recherches, les éléments du langage naturel, …

Ainsi avec le SEO sémantique le rédacteur est amené à produire des contenus plus détaillés, lexicalement plus riches, qui explorent une thématique dans sa globalité et qui, de ce fait, permettent de répondre aux requêtes sur le moteur de recherche.

Les algorithmes s’appuient des indicateurs toujours plus sophistiqués avec Colibri, Hummingbird, Bert, Rankbrain… pour comprendre et qualifier les contenus, les filtrer ou les référencer dans les premiers résultats de recherche. La recherche vocale (ou recherche conversationnelle) a complexifié et allongé les requêtes, nécessitant du même coup une adaptation du contenu SEO… et un apprentissage régulier du langage naturel et des relations entre les mots par le géant de Mountain view.

 

Pourquoi faire de l’analyse sémantique en SEO ?

1. Répondre à l’intention de recherche par la sémantique SEO

Avec l’évolution du référencement naturel et des facteurs de classement des pages web, l’architecture des sites web et la rédaction SEO ont dû évoluer pour concevoir les contenus éditoriaux sous forme de cocons sémantiques, chacun d’eux explorant une thématique au travers de multiples pages elles-mêmes liées par un champ lexical dans un même univers sémantique.

L’analyse sémantique répond à l’évolution des algorithmes et à l’intention de recherche, afin d’optimiser une visibilité en ligne.

Puisque le moteur essaie de comprendre le sens des mots et des requêtes, on l’aide en SEO par la formation de clusters thématiques.

Toutes les pages du cluster vont aider les robots à comprendre le contenu et le sujet. Si celui-ci est traité en profondeur, le moteur jugera que le site peut apporter une réponse satisfaisante et complète à l’internaute.

 

2. Pourquoi optimiser la sémantique de votre site web ?

L’analyse sémantique et l’adaptation de vos contenus web à l’intention de recherche auront des effets positifs sur l’expérience utilisateur et le référencement naturel de vos pages.

 

Quels sont les impacts et bénéfices du SEO sémantique ?

1. Une proposition de valeur pour les visiteurs du site, avec l’apport de réponses détaillées et complètes sur une thématique donnée. Les sujets traités dans leur globalité via plusieurs pages permettent de couvrir le champ sémantique et lexical de la thématique. Si votre contenu est assez précis et populaire, Google peut même l’afficher en position 0 des SERP (résultats des moteurs de recherche).

2. La valorisation SEO grâce aux cocons sémantiques et au maillage de liens. Optimiser la sémantique avec le cluster thématique facilite le travail des robots d’indexation, leur permet de crawler plus facilement le contenu, d’explorer grâce au linking les pages d’une même thématique et de mieux en comprendre le sens. Page pilier (page générique et introductive du cluster thématique) et pages satellites du cluster (pages filles et pages soeurs) se supportent et se renforcent mutuellement pour augmenter leur poids SEO sur des requêtes concurrentielles et de longue traîne

3. Le développement d’un trafic qualifié sur des requêtes de longue traîne. L’analyse sémantique s’attache à exploiter le champ lexical d’une thématique (et à lier les contenus d’une même thématique pour booster le poids sémantique du cluster). Ainsi on intègre dans les contenus, les expressions comprenant au moins trois mots-clés et les requêtes vocales, qui certes représentent un volume de recherche plus faible que celui des mots-clés concurrentiels, mais qui néanmoins génèrent un trafic intéressant lorsqu’ils se cumulent. Précisément, les pages profondes vont permettre de détailler un sujet et de se positionner sur de nombreuses requêtes de longue traîne peu recherchées, qui sont autant de points d’entrée avec le site. Le SEO sémantique, par la richesse de son langage, dope la visibilité du site internet et son référencement.

 

Pour résumer, l’analyse sémantique et la création de contenus répondant à l’intention de recherche, constituent un levier majeur de l’optimisation pour les moteurs de recherche, avec des bénéfices notables :

  • Une meilleure visibilité dans les résultats de recherche
  • Un accroissement de trafic
  • Une bonne expérience utilisateur
  • L’autorité du domaine

 

Comment mettre en place une stratégie sémantique SEO ?

Pour développer le volet sémantique de votre SEO, rédigez après la recherche et le choix de mots-clés et après l’analyse sémantique, un nombre de contenus suffisant pour couvrir les sujets de de votre thématique. Définissez la structure d’arborescence et optimisez vos contenus avec les balises sémantiques (Hn, schema.org…). L’amélioration de la pertinence du site permettra de mieux ranker dans les résultats de recherche et de générer plus de trafic.

Comment optimiser votre contenu pour la recherche sémantique ?

 

1. Structure de site et arborescence de contenu

Pensez aux sujets plus qu’aux mots-clés !

Puisque le moteur de recherche tente de comprendre le sens des contenus et le lien entre les mots, le sens et l’intention des requêtes, proposez des thématiques et des sujets qui répondent aux attentes des robots comme des internautes.
La stratégie SEO doit se baser sur la recherche sémantique : les mots-clés sont interprétés dans un contexte et doivent faire sens dans un ensemble de contenus et de sujets.

En étudiant les recherches en ligne avec des outils comme Semrush, Seoquantum ou Ubersuggest, déterminez les sujets qui intéressent l’audience et l’intention de recherche qui s’y rattache, pour construire une arborescence de contenus.

Comprenez l’intention de recherche : informationnelle (recherche d’information), transactionnelle (achat), navigationnelle (découverte). Ces intentions de recherche vous aideront à construire votre arborescence de contenus ; elles correspondent à des mots-clés informationnels, transactionnels ou navigationnels. Ceci étant dit, les mêmes mots-clés peuvent rejoindre des contenus d’intention différente : ce qui compte, c’est la création d’une page par intention.

Essayez de taper vos mots ou expressions-clés sur Google et voyez si les résultats sont similaires ou pas… Si les résultats sont similaires c’est que vous pouvez sans doute regrouper vos idées et mots-clés dans un même contenu. Par exemple : améliorer mon référencement & solutions SEO pourraient répondre à une seule et même intention de recherche.

 

2. Recherche lexicale et sémantique

Pour apporter une réponse pertinente, détaillée et complète à votre audience, la recherche lexicale et l’analyse sémantique sont incontournables pour identifier des sujets et des mots-clés stratégiques.

Déterminez un mot-clé principal par contenu/page avec un volume de recherche suffisamment élevé, explorez son champ lexical (mots-clés connexes, synonymes, hyperonymes, hyponymes, expressions de longue traîne, termes du langage naturel ou de la recherche conversationnelle…), précisez l’intention de recherche.

Outils : Ubersuggest, Answerthepublic, SEO Quantum, Google Suggest, …

Le moteur de recherche interne d’un site fournit aussi de précieuses informations sur les recherches et attentes du public.

Consultez les pages concurrentes positionnées sur l’expression-clé ciblée ; repérez les balises de titres et les termes du contenu ; faites mieux !

La recherche lexicale et sémantique permet de catégoriser le contenu et de l’enrichir avec des pages complémentaires. Les pages sémantiquement proches sont reliées entre elles dans un cluster thématique grâce au maillage interne de liens.

Clusters thématiques

Clusters thématiques SEO

 

3. Maillage de liens internes

Pour optimiser la sémantique de votre site web, réfléchissez à la création de clusters thématiques : quelles sont les grandes thématiques du site ? Quels sujets aborder dans chacune des thématiques ? Ensuite, créez des liens au sein du cluster, entre page pilier et pages satellites et des relations entre pages de même niveau, pour une meilleure efficacité SEO.

La création d’un cocon hermétique sur une thématique-clé permet de renforcer le poids sémantique des pages : les sujets sont mieux compris et, grâce aux liens hypertexte, mieux explorés par le moteur de recherche. En terme d’expérience, l’utilisateur est aussi gagnant car le site internet répond à ses différentes questions.

Les liens internes comme externes (backlinks) indiquent à Google la pertinence thématique du contenu et l’autorité du domaine dans son secteur d’activité.

 

4. Balisage de données : balisage sémantique et données structurées

Signifier des éléments de contenu par le balisage sémantique

Le balisage sémantique est essentiel à la bonne compréhension du contenu web par les robots. Un code HTML bien structuré comprend les balises meta, title, Hn <h1>, <h2>, <h3>…, des listes à puces, la balise <main>…

L’optimisation sémantique de page permet d’obtenir le fameux Featured Snippet ou position zéro si le contenu répond précisément à l’intention de recherche.

Enrichir le contenu avec les données structurées

Enfin, le balisage de données structurées enrichit et précise le contenu : les micro-données de type schema.org aident les moteurs de recherche à comprendre encore mieux le contenu d’un site, par l’attribution de caractéristiques aux éléments de contenu.

Les données structurées améliorent les résultats de recherche Google lorsqu’elles sont reprises dans les SERP en tant que données enrichies ou rich snippets.

Dans l’exemple ci-dessous, une page de recette précise le temps de préparation grâce aux données structurées. Une image peut aussi être reprise dans les résultats de recherche. Les données structurées attribuent des libellés à chaque section de la recette.

 

SEO et rich snippets

 

La balisage de données structurées, au format JSON-LD, RDFa ou microdonnées, explicite le contenu par la création d’entités définissant des services, produits ou organisations.

Pour vous aider, rendez-vous sur la page d’outil d’aide au balisage de Google.

Données structurées et Knowledge Graph contribuent à réévaluer votre score E.A.T. (Expertise Autorité Confiance), à valoriser votre note de popularité et de confiance auprès de moteurs.

 

Pour conclure, pensez sujets et non pas seulement mots-clés ! L’intention de recherche et le contexte utilisateur doivent orienter votre production de contenus SEO.

Besoin d’aide ? Demandez conseil à un consultant en marketing digital.

 

> Découvrez d’autres articles sur la rédaction SEO